Distributeur d’Ingrédients, Premix, Packagings et Gélules de qualité
Appelez-nous +33 1 82 83 96 29
Blog
irati ingredients

la propolis, le précieux médicament des abeilles

Appelée « cire noire », la propolis est connue et employée depuis les temps les plus anciens pour momifier les cadavres, traiter les ulcères, cicatriser et soigner les plaies.
En France, le terme de propolis apparaît dans les écrits d’Ambroise Paré au XVIe siècle.
Moins connue que les autres substances actives de la ruche, la propolis revient aujourd’hui sur le devant de la scène. Un grand nombre de recherches scientifiques et d’essais cliniques ont en effet démontré notamment ses propriétés antiseptiques, anti-microbiennes et fongicides. Avant d’être utile à l’homme, il est bon de rappeler que la propolis joue un rôle fondamental pour la protection des abeilles au sein de la ruche.

 

Le bouclier protecteur de la ruche

Les abeilles depuis des millions d’années ont acquis un savoir-faire exceptionnel en matière d’adaptabilité aux différents milieux naturels. Elle puisent dans le milieu végétal tout ce sont elles ont besoin pour survivre et se protéger.
Jour après jour, les abeilles ressentent tous les déséquilibres dans la ruche, tous les micro-organismes qui pourraient nuire à la vie de leur colonie et partent récolter les substances végétales qui pourront immuniser et protéger efficacement la colonie d’une façon permanente contre tous les microbes et virus indésirables. Il faut dire que la ruche un espace restreint de 50 litres, qui peut compter jusqu’à 600 000 entrées par jour, où s’activent des milliers d’individus à une température comprise entre 35 et 38°, avec un taux d’humidité d’environ 70% et une forte teneur en sucre. Tout cela devrait conduire à un véritable bouillon de culture mais il n’en est rien.

A partir de sèves et de secrétions de certains arbres et arbustes, elles conçoivent la propolis, une résine de couleur et de texture variables, suivant les provenances, les saisons, les végétaux d’origine, les colonies d’abeilles…

Le saviez-vous ? Une ruche produit en moyenne 100 à 400 g de propolis par an.

Etymologiquement, le terme propolis signifie « devant la cité » (pro : devant et polis : cité), car c’est bien la fonction première de la propolis d’être l’agent protecteur de la ruche tant sur le plan mécanique que chimique.

Grâce à ses propriétés mécaniques, la propolis fait office de « mastic » pour toute la ruche : elle bouche les fissures, sert de chauffage dès les premiers frimas, tout en permettant d’élever des remparts à l’entrée de la ruche afin d’éviter l’entrée aux gros prédateurs.

Ensuite, grâce à ses propriétés chimiques, la propolis empêche la propagation des maladies dans la colonie dès l’entrée de la ruche. Elle aseptise l’intérieur des alvéoles avant le dépôt des œufs, le stockage du miel ou celui du pollen.
Aussi étonnant que cela puisse paraître, elle sert par ailleurs à isoler le cadavre d’une souris ou d’un lézard bien trop lourd pour être évacué de la ruche par les abeilles.

Du végétal à la magie des abeilles

On a longtemps pensé que la propolis était une substance produite par les abeilles, au même titre que la gelée royale. Il n’en est rien : l’abeille fabrique la propolis à partir des résines végétales de certains bourgeons ou écorces d’arbres comme le peuplier, le chêne ou le sapin. Avec ses mandibules, elle découpe des fragments de résine qu’elle transporte dans les petites corbeilles de ses pattes postérieures.
Une fois arrivée à la ruche, cette substance est mélangée aux sécrétions salivaires des ouvrières et à une proportion variable de cire, pour former une pâte qui sera directement utilisée en fonction des besoins.

La récolte de la propolis

L’apiculteur pose sur le dessus des cadres de la ruche des grilles en plastique ou en inox pour récolter la propolis brute. Cette méthode est la plus couramment utilisée dans le monde apicole. Elle peut être également recueillie sur du bois de ruche local, afin de préserver le bien-être des abeilles.
Les apiculteurs la commercialisent sous sa forme brute ou en solution alcoolique, mais le plus souvent, ils la vendent à un laboratoire spécialisé qui se charge de sa transformation pour l’utilisation médicale ou cosmétique.

 

Propriétés thérapeutiques

Aujourd’hui, la propolis est très recherchée par l’homme pour ses propriétés thérapeutiques. Mais que contient-elle réellement ?
Elle est en fait composée à 50 % de résines et de baumes, 30% de cires, 10% d’huiles essentielles, 5% de pollen et 5% de matières diverses, tels que des acides organiques comme la galangine, qui assurent une protection efficace contre les agressions bactériennes, virales et fongiques, des vitamines, des minéraux et des oligo-éléments ainsi que des biflavonoïdes qui agissent sur l’organisme humain en stimulant les défenses naturelles immunitaires, en optimisant le fonctionnement des cellules, en protégeant ces mêmes cellules. Une propolis de bonne qualité contient plus de 40 bioflavonoïdes.

Grâce à ses propriétés anti-microbiennes, anti-virales, anesthésiantes locales, anti-inflammatoires et cicatrisantes, la propolis se révèle efficace pour traiter et soulager les affections ORL (angines, pharyngites, sinusites, otites), en stomatologie (gingivites, infections dentaires) et en dermatologie. Elle se révèle particulièrement efficace contre les atteintes de l’épiderme par des champignons pathogènes.
Côté beauté, elle adoucit la peau, calme les irritations, purifie la peau et la protège du vieillissement.

Diverses galéniques

La forme la plus usuelle est la teinture mère de propolis. Cette dernière peut être dynamisée afin d’accroître son activité biologique et vibratoire. Cette préparation étant très concentrée, 1 à 2 gouttes par jour matin ou soir suffisent en cure préventive recommandée de 21 jours. Elle se consomme mélangée à 1 cuillerée de miel ou diluée dans un peu d’eau. En cure de soutien ou traitement d’attaque, on peut prendre jusqu’à 3 fois 2 gouttes par jour durant quelques jours.

Pour un usage sur la peau ou dans la bouche : on applique sur la zone concernée 1 goutte à l’aide d’un coton tige ou directement avec le doigt. On renouvèle l’application 3 fois par jour si nécessaire.

La propolis se décline également sous forme de sirop, de pastille, de gomme, d’inhaleur, de spray buccal, d’ampoule ou encore de soins cosmétiques…

La propolis nous en fait voir de toutes les couleurs

Tout comme pour le miel et le pollen, il n’est pas juste de parler de «la» propolis, car il en existe plusieurs variétés de provenances végétales différentes, dont les effets sont très spécifiques. Des années d’études en laboratoire et sur le terrain ont été nécessaires pour la mise au point d’un procédé permettant d’exploiter l’essentiel des infinis pouvoirs «des» propolis.

C’est la SYNERGIE entre ses nombreux composants, chacun possédant des propriétés thérapeutiques, qui lui confère une efficacité incontournable contre plusieurs altérations de la santé.
Pour faciliter le classement, on utilise communément un code de couleurs :

  •     La propolis rouge, aux propriétés spécifiques antivirales étudiées principalement sur le continent américain.
  •     La propolis brune, aux propriétés spécifiques antibactériennes étudiées principalement en Europe.
  •     La propolis verte, aux propriétés spécifiques anticancéreuses étudiées principalement au Japon.
  •     D’autres, noires, jaunes… sont encore à l’étude.

Bien entendu, comme toujours en médecine naturelle, il s’agit de déterminer les grandes orientations spécifiques de chacune, mais il est évident que rien dans la Nature n’est aussi schématique. Leurs différentes propriétés s’entrecroisent, tout en possédant leurs propres particularités.

Comme nous venons de le voir, les abeilles maîtrisent un savoir mystérieux pour aller sélectionner dans la nature environnante les meilleures secrétions végétales riches des bioflavonoïdes capables de les protéger, en les ayant mélanger à leurs propres secrétions antiseptiques. Depuis les années 1980, l’intérêt du secteur médical pour la propolis et ses vertus thérapeutiques n’a pas cessé de croître. Chaque année, plusieurs études cliniques sont publiées, démontrant d’une manière scientifique les différentes actions et bénéfices de la propolis sur la santé humaine. A titre d’exemple, plusieurs recherches ont montré que l’Artepillin C contenu dans la propolis verte du Brésil a un effet anticancéreux en réduisant la fréquence de lésions précancéreuses, en inhibant les mitoses des cellules néoplasique, et l’angiogenèse au sein de la tumeur.

La propolis n’en a pas fini de nous surprendre et de veiller sur nous…

Select the fields to be shown. Others will be hidden. Drag and drop to rearrange the order.
  • Image
  • SKU
  • Rating
  • Price
  • Stock
  • Availability
  • Add to cart
  • Description
  • Content
  • Weight
  • Dimensions
  • Additional information
  • Attributes
  • Custom attributes
  • Custom fields
Click outside to hide the compare bar
Compare
Compare ×
Let's Compare! Continue shopping